La maison passive : une maison sans chauffage ?

Grâce à ses spécificités et sa conception particulière, la maison passive permet de vivre confortablement au long de l’année. Avec une bonne isolation et un meilleur choix de matériaux, ce type de construction ne nécessite pratiquement pas de chauffage. Consommant peu d’énergie, la maison passive est à la fois écologique et économique.

Une construction autonome en matière de chauffage

Les besoins énergétiques d’une maison passive sont très modérés. Aussi appelée maison sans chauffage, ce type d’habitation bénéficie d’une meilleure autonomie en matière d’efficacité énergétique. En effet, il n’a pratiquement pas besoin d’être chauffé. Ces atouts suffisent à combler ses besoins en matière de chauffage. Ils découlent majoritairement du mode de conception bien étudié de la construction. Une maison passive est souvent dépourvue de chaudière et de climatiseur. La chaleur propagée à l’intérieur de l’habitation provient de l’ensoleillement issu de l’extérieur. Certes, la maison passive est chère à l’achat, mais s’avère intéressante sur le long terme. En réalité, le coût d’investissement initial élevé est vitement compensé par l’économie sur les dépenses énergétiques.

Une isolation optimisée

Hormis sa configuration bien étudiée, la maison passive bénéficie d’une isolation renforcée. Comparée à une construction traditionnelle, elle est moins envahie par les déperditions de chaleur. Ses besoins énergétiques sont inférieurs à 15 kWh/m2/an. Les murs d’une habitation sans chauffage intègrent généralement 30 cm d’isolants. La maison passive est souvent dépourvue de ponts thermiques. Ces derniers sont remplacés par une isolation extérieure, ce qui nécessite une menuiserie performante et très souvent, un triple vitrage sur les fenêtres ou les baies vitrées. Dans une maison sans chauffage, la production d’eau chaude est assurée par un chauffe-eau thermodynamique ou une installation solaire. Le propriétaire peut même renoncer à un système de chauffage étant donné la performance énergétique de la construction.

L’étanchéité, un point fort de la maison passive

L’étanchéité est l’un des atouts majeurs d’une maison passive. Dans une maison sans chauffage, les pertes thermiques sont limitées via la réduction des fuites d’air, ce qui évite la déperdition de chaleur. Les murs d’une maison passive sont équipés d’une enveloppe thermique. Une mesure de l’étanchéité à l’air est opérée pendant la phase de conception. Dans ce type de construction, le renouvellement de l’air doit être inférieur à 0,6 par heure. D’ailleurs, une maison passive doit être certifiée par l’association la Maison passive. La construction de l’habitation doit suivre certaines normes. Avant d’accorder la certification, l’organisme vérifie le bon respect des critères exigés.

Bretagne : où acheter un terrain pour faire construire ?
Habitat modulaire, la maison de demain ?